Accès direct au contenu

Normandie Université NORMANDIE_UNIVERSITE


évènements

Ma thèse en 180 secondes - édition 2017

Le défi lancé aux doctorant-e-s!

Le concours  « Ma thèse en 180 secondes »  permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque doctorant ou doctorante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l'appui d'une seule diapositive !


Le concours normand 2017

Après trois éditions très réussies de Ma thèse en 180 secondes, la CPU et le CNRS lance l’édition 2017. Elle est proposée en région par Normandie Université et  la Délégation Normandie du CNRS.
 
Le concours normand a eu lieu le 5 avril 2017 à Caen au Dôme.

Prix du jury et prix du public

C'est un doublé pour Valentin PESTEL qui a reçu le prix du public et le prix du jury à la finale normande du concours Ma thèse en 180 secondes.



Valentin PESTEL dont le sujet de thèse est «Recherche d'oscillation de neutrinos vers des saveurs au-delà du modèle standard : Calibration et Analyse de l'expérience SoLid auprès du réacteur BR2@SCK-CEN» a reçu le prix du jury et du public.
Valentin est doctorant à l’école doctorale ED 591 Physique, Sciences de l’Ingénieur, Matériaux, Énergie et effectue ses travaux de recherche au Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen.
Valentin représentera la Normandie lors de la finale nationale le 13 juin à Paris.


Les finalistes normands




Juliette ALEMANY, dont le sujet de thèse est " Développement d’un cadre Bayésien pour les méthodes d’évaluation de stocks à données limitées et proposition de scénarios de gestion. Application à deux cas d’études, la seiche (Sepia officinalis) et le lieu jaune (Pollachius pollachius)" est doctorante à l'école doctorale 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement et effectue ses travaux de recherche au laboratoire BOREA à l'université de Caen Normandie.



René DATONDJI, dont le sujet de thèse est "Diagnostic d'Intersections Routières par Vision Omnidirectionnelle" est doctorant à l'école doctorale 351 Sciences Physiques, Mathématiques et de l’Information pour l’Ingénieur et effectue ses travaux de recherche aux laboratoires CEREMA (centre d'études et d'expertise sur les risques) & LITIS (Laboratoire d'Informatique, de Traitement de l'Information et des Systèmes) à l'université de Rouen Normandie.



Elen DUVERGER-NEDELLEC, dont le sujet de thèse est "Transitions de phase vers des états électroniques complexes et des structures super périodiques dans les bronzes phosphates de tungstène", est doctorante à l'école doctorale 181 Structures, Information, Matières et Matériaux et effectue ses travaux de recherche au laboratoire CRISMAT à l’université de Caen Normandie.



Simon GIRAUD, dont le sujet de thèse est "Etude des supernovae à effondrement de cœur", est doctorant à l’école doctorale 181 Structures, Information, Matières et Matériaux et effectue ses travaux de recherche au GANIL.



Lucie HEBERT, dont le sujet de thèse est "Les détenus de droit commun déportés pendant la Seconde guerre mondiale, les oubliés de la mémoire collective", est doctorante à l’école doctorale 558 Histoire, Mémoire, Patrimoine, Langage et effectue ses travaux de recherche au CRHQ (Centre de Recherche d'Histoire Quantitative) à l’université de Caen Normandie.



Ibrahim KHALIL, dont le sujet de thèse est "Adsorption séléctive du phénol pour la purification des biocarburants de la 2ème génération", est doctorant à l’école doctorale 508 Normande de Chimie et effectue ses travaux de recherche au Laboratoire Catalyse et Spectrochimie à l’université de Caen Normandie.



Sylvain LABORDE, dont le sujet de thèse est "Le réservoir vagal : un fonctionnement en 3 phases ? Repos – Réactivité – Récupération", est doctorant à l’école doctorale 556 Homme, Sociétés, Risques, Territoire et effectue ses travausx de recherche au Laboratoire CesamS à l’université de Caen Normandie.



Coralie LE DEROFF, dont le sujet de thèse est "Dosimétrie par fibre plastique scintillante pour la radiothérapie du petit animal", est doctorante à l’école doctorale 181 Structures, Information, Matières et Matériaux et effectue ses travaux de recherche au GANIL.



Eva LHUISSIER, dont le sujet de thèse est "Chondrosarcome : Mécanismes de résistance aux traitements conventionnels et recherche de nouvelles thérapies innovantes", est doctorante à l’école doctorale 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement et effectue ses travaux de recherche au Laboratoire BioConnecT, à l’université de Caen Normandie.



Jérôme MORELLE, dont le sujet de thèse est "Production primaire dans l'estuaire de la Seine", est doctorant à l’école doctorale 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement et effectue ses travaux de recherche au Laboratoire BOREA à l’université de Caen Normandie



Aina RAKOTONDRANDISA, dont le sujet de thèse est "Simulation numérique de matériaux à changement de phase", est doctorant à l’école doctorale 351 Sciences Physiques, Mathématiques et de l’Information pour l’Ingénieur et effectue ses travaux de recherche au Laboratoire de Mathématiques Raphaël Salem à l’université de Rouen Normandie

Le Jury 2017

  • Jean-Charles QUIRION, Délégué Régional Délégation régionale à la recherche et à la technologie de Normandie, Président du jury
  • Bruno DOSSEUR Directeur de Relais d'sciences
  • Laurent PROTIN, Directeur de Normandie Incubation
  • Jérôme RAGUENEAU, Journaliste France 3 Normandie
  • Damaris LEVI-MILLER, Chargée de mission Normandie, Référent Compétences, Pôle MOV’EO

Contacts organisation

Gwénaëlle Delpeux
Responsable communication
Normandie Université
communication@normandie-univ.fr
02 31 56 69 59


Magali Tencé
Chargée de communication
CNRS Délégation Normandie
magali.tence@cnrs.fr
02 31 43 45 03

Pe=rsideunivsa/e i o;E"> co --> hvordctionontenu
htordc"pagonte a> p p "image" src="http://www.normandie-univ.f> p s/jquery-1.8.0.minet/r>TA> p nne -<> p p "nne(fu un fo($jq){

p nne/TAbody>e -