Accès direct au contenu

Normandie Université NORMANDIE_UNIVERSITE


ÉVÉNEMENTS & CONCOURS

Ma thèse en 180 secondes - édition 2016

Doctorant-e-s, venez relever le défi !

Le concours  « Ma thèse en 180 secondes »  permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque doctorant ou doctorante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l'appui d'une seule diapositive !


Le concours normand 2016

Après deux éditions très réussies de Ma thèse en 180 secondes, la CPU et le CNRS lance l’édition 2016. Elle est proposée en région par Normandie Université et  la Délégation Normandie du CNRS.
Le concours normand a eu lieu le jeudi 31 mars 2016 à l'université du Havre.

PRIX DU JURY et prix du public

Aurélien QULLET dont le sujet de thèse est "Rôle des microARNs dans le contrôle de la sécrétion par les phéochromocytomes" a reçu le prix du jury et le prix du public.

Aurélien est doctorant à l'école doctorale 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement et effectue ses travaux de recherche au laboratoire DC2N (Différenciation et Communication Neuronale et Neuroendocrine) à l'université de Rouen Normandie.

Aurélien QULLET, représentera la Normandie lors de la finale nationale le 31 mai 2016 à Bordeaux. Lors de cette finale, seront désignés les 2 lauréats qui représenteront la France lors de la finale internationale qui aura lieu à Rabat au Maroc à l’automne 2016. Toutes les informations sur www.mt180.fr.

 



Les finalistes normands

Rachel ASSELOT dont le sujet de thèse est "Etude comportementale, biochimique et physiopharmacologique de la signalisation impliquée dans les effets promnésiants de la modulation des récepteurs 5-HT6 au cours du vieillissement" est doctorante à l'école doctorale 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement et effectue ses travaux de recherche au  laboratoire GMPc (Groupe mémoire et plasticité comportementale) à l'université de Caen Normandie.

 



Amal BOUAOUD dont le sujet de thèse est " Analyse dynamique de la dispersion des fumées lors de la lutte contre les feux de compartiments. (Application à l'aide à la décision opérationnelle)" est doctorante à l'école doctorale 351 Sciences Physiques, Mathématiques et de l’Information pour l’Ingénieur et effectue ses travaux de recherche au  laboratoire LOMC (Laboratoire Ondes et Milieux complexes) à l'université du Havre.

 


S. René E. DATONDJI
dont le sujet de thèse est "Diagnostic d'Intersections Routières par Vision Omnidirectionnelle" est doctorant à l'école doctorale ED 351 Sciences Physiques, Mathématiques et de l’Information pour l’Ingénieur et effectue ses travaux de recherche aux laboratoires CEREMA (centre d'études et d'expertise sur les risques)  & LITIS (Laboratoire d'Informatique, de Traitement de l'Information et des Systèmes) à l'université de Rouen Normandie.

 


Camille GAUTIER dont le sujet de thèse est "Production et qualité des spermatozoïdes équins: rôles des œstrogènes et de leurs récepteurs" est doctorante à l'école doctorale ED 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement et effectue ses travaux de recherche au laboratoire OeReCa (Oestrogènes, Reproduction, Cancer) à l'université de Caen Normandie.
 

 



Margaux GILMAS dont le sujet de thèse est "Endommagement mécanique des aciers frittés durcis utilisés dans la conception automobile - Optimisation des paramètres métallurgiques" est doctorante à l'école doctorale ED 181 Structures, Information, Matières et Matériaux et effectue ses travaux de recherche au laboratoire CRISMAT (Cristallographie et Sciences des Matériaux) à l'université de Caen Normandie.

 



Katia HAMIDOUCHE
dont le sujet de thèse est "Etude pharmacologique d'une stratégie multicible (inhibitrice de l'acétylcholinesterase et agoniste des récepteurs 5-HT4) dans le cadre du traitement de la maladie d'Alzheimer" est doctorante à l'école doctorale 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement et effectue ses travaux de recherche au laboratoire GMPC (Groupe Mémoire et Plasticité comportementale) à l'université de Caen Normandie.

 

 


Cécile LEGER dont le sujet de thèse est "Etude de l'impact d'une alcoolisation in-utero sur l'intégration des neurones GABAergiques chez la souris" est doctorante à l'école doctorale 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement et effectue ses travaux de recherche au laboratoire ERI 28 NeoVasc (Microvascular Endothelium and Neonate Brain Lesions) à l'université de Rouen Normandie.

 



Arnaud MENARD dont le sujet de thèse est "L'office des juges et l'articulation du contentieux des droits et libertés" est doctorant à l'école 98 Droit Normandie et effectue ses travaux de recherche au laboratoire CUREJ (Centre Universitaire Rouennais d'Etudes Juridiques) à l'université de Rouen Normandie.

 



Nolwenn PASQUET dont le sujet de thèse est "  Implication de l'activateur tissulaire du plasminogène dans la migration neuronale au cours du développement cérébral" est doctorante à l'école doctorale ED 497 Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement et effectue ses travaux de recherche au laboratoire INSERM U919 - « Sérine Protéases et Physiopathologie de l’Unité neurovasculaire » à l'université de Caen Normandie.
 


Anne-Solène QUIEC dont le sujet de thèse est "Analyse comparative et prospective des processus de gouvernance au sein des places portuaires de la rangée nord-ouest européenne" est doctorante à l'école doctorale ED 556 Homme, Sociétés, Risques, Territoire et effectue ses travaux de recherche au laboratoire Laboratoire IDEES (Identité et Différenciation de l’Espace, de l’Environnement et des Sociétés) à l'université du Havre.
 


Laura ROWENCZYK dont le sujet de thèse est "Impact des nanoparticules utilisées en cosmétique sur la flore cutanée" est doctorant à l'école doctorale ED 508 Normande de Chimie et effectue ses travaux de recherche au laboratoire URCOM (Unité de Recherche en Chimie Organique et Macromoléculaire) à l'université du Havre.
 

Le jury normand 2016

  • Michel BUSSI, Directeur du laboratoire I.D.E.E.S, Auteur français de romans policier, Président du jury
  • Denis GUTHLEBEN, Attaché scientifique au Comité pour l'histoire du CNRS, Rédacteur en chef d’Histoire de la recherche contemporaine
  • Jérôme COUTEAU, Directeur de la société TOXEM
  • Fatima-Zohra HENICHE, Responsable développement R&D-Innovation, Groupe AEF
  • Ingrid BOUTROY, Marketing & Innovation Maganer de S2F Networking
  • Sylvie HEBERT, Directrice de recherche CNRS au laboratoire CRISMAT


Portrait des représentants normands 2014 et 2015

Marion DENORME
Finaliste 2014


Communicante dans l’âme, Marion Denorme a tout de suite été séduite par le concept du concours. Une belle opportunité selon elle pour valoriser le diplôme de doctorat. Soutenue par son directeur de thèse, il lui aura fallu moins de 3 minutes pour s’inscrire.


Les recherches de Marion portent sur le cancer des glandes surrénales pour lequel il n’existe encore aucun traitement efficace. Au cours de sa thèse dans l’unité “Différenciation et communication neuronale et neuroendocrine” (1), la jeune doctorante a défini une stratégie thérapeutique visant à empêcher le développement du cancer en mettant au point un composé qui éteint les molécules stimulatrices envoyées par la tumeur.

À la façon d’Hippocrate, Marion a choisi la métaphore du crabe comme fil conducteur de sa présentation. Le corps du crustacé est la tumeur, ses pattes les vaisseaux sanguins venant l’irriguer. Elle est même allée un peu plus loin : au crabe est venu s’ajouter un livreur de pizza. Un duo improbable mais qui fonctionne ! C’est en toute simplicité, avec des termes clairs et compréhensibles de tous, que Marion a conquis le jury de la finale régionale 2014.

Une expérience qui a permis à Marion de développer sa fibre de communicante et de confirmer son projet de poursuivre sa carrière dans la médiation scientifique. La jeune chercheuse a soutenu sa thèse avec succès en juillet 2015 et reçu les félicitations du jury. Une belle reconnaissance pour démarrer sa vie professionnelle !

(1) DC2N – INSERM, Université de Rouen – Ecole doctorale « Normande de Biologie Intégrative, Santé, Environnement »


Paul-Etienne KAUFFMANN
Finaliste 2015


Juriste de formation, Paul-Etienne Kauffmann a convaincu le jury lors de la finale régionale 2015 du concours « Ma Thèse en 180 secondes » en présentant la thèse sur « l’évaluation de la qualité de la loi par le Parlement » qu’il mène au Centre universitaire rouennais d’études juridiques. (1)


Sa spécialité : la légistique, la science de rédiger la loi. Et la loi est bavarde : en 30 ans, les Codes juridiques ont triplé de volume. Parti de ce constat, le doctorant recherche donc des moyens pour l’alléger et ainsi permettre au citoyen de mieux connaître ses droits et ses obligations.

Encouragé par son directeur d’école doctorale, Paul-Etienne s’est inscrit au concours pour expérimenter de nouvelles pistes de vulgarisation de sa thèse. La journée de formation, proposée à tous les doctorants inscrits au concours, a été un véritable déclic. Jusqu’à la finale, Paul-Etienne a peaufiné son discours en explorant les techniques de la rhétorique. En brillant orateur, il a conclu sa présentation en citant son « philosophe préféré », Daniel Balavoine : « les lois ne font plus les hommes mais quelques hommes font la loi. »

Le concours a permis à Paul-Etienne de mettre en lumière une discipline juridique jusqu’ici méconnue. L’engouement autour du concours a entraîné le doctorant dans une tempête médiatique. Son sujet de thèse a attisé la curiosité des journalistes. Aussi à l’aise sur scène qu’à la radio, Paul-Etienne a enchaîné les interviews. Son passage dans l’émission « La tête au carré » avec  Matthieu Vidard restera pour lui un très bon souvenir.

Consécration finale : Le jeune juriste s’est vu proposé deux offres d’emploi à la suite du concours avant même d’avoir soutenu sa thèse ! Il a également été sollicité pour donner des cours de légistique dans une université parisienne. Paul-Etienne a définitivement imposé son style !

(1) CUREJ – Université de ROUEN - Ecole doctorale « droit Normandie »


Retrouvez les 12 candidats de l'édition 2015

Retrouvez les 12 candidats de l'édition 2014


Contacts organisation

Gwénaëlle Delpeux
Responsable communication
Normandie Université
communication@normandie-univ.fr
02 31 56 69 59


Magali Tencé
Chargée de communication
CNRS Délégation Normandie
magali.tence@cnrs.fr
02 31 43 45 03

AGENDA 2016



mai


31
Finale nationale MT180
à Bordeaux

juin

3
Enquête numérique
Fermeture de l'enquête

6

Maturation Normande 2016
Clôture de dépôt candidature


6, 7 et 8
Congrès C.U.R.I.E.
à Deauville


14
Appel à projet CRIHAN
Clôture dépôt

15
Prix PEPITE 2016

Clôture dépôt candidature

septembre

16
JNRB 2016
à Rouen



NORMANDIE UNIVERSITÉ - ESPLANADE DE LA PAIX / CS 14032 / 14032 CAEN CEDEX 5