Accès direct au contenu

Normandie Université NORMANDIE_UNIVERSITE


Toutes les actualités

Dépôt de projets d’écoles Universitaires de Recherche (EUR) dans le cadre du PIA3

La structuration forte tout juste mise en place dans le cadre du contrat de site a permis à l’ensemble des établissements normands d’être en ordre de marche dès la sortie le 16 février 2017 de l’appel à projets relatif aux “écoles Universitaires de Recherche” dans le cadre du PIA3, doté de 300 millions d’euros de dotation décennale. Les critères d’évaluation de ces nouveaux objets reprennent en effet tous les objectifs qui ont présidé à la mise en place des pôles normands, notamment le fait de renforcer l’impact et l’attractivité internationale de sa recherche et de ses formations dans un ou plusieurs domaine(s) scientifique(s) en rassemblant des formations de master et de doctorat ainsi qu’un ou plusieurs laboratoires de recherche de haut niveau. L’objectif est ici de lier plus fortement recherche et formation afin de rendre lisible à l’international le paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche et d’accroître l’attractivité internationale des établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Normandie Université a en date du 27 juin 2017, déposé dans ce cadre 5 projets émanant de 4 de ses pôles. 4 de ces projets sont co-portés par le CNRS et un par l’INSERM. Ces 5 projets sont les suivants :

  • le projet I-NorMATes dans le domaine des matériaux et des sciences de l’énergie, s’appuyant sur l’Equipex GENESIS et le Labex EMC3. Il rassemble les forces de 700 personnels de recherche dont 200 doctorants environ, présents au sein de 7 UMR normandes : CIMAP, CRISMAT, LCS et LCMT à Caen, CORIA et GPM à Rouen, LOMC au Havre. La recherche partenariale, se fait au travers de l’Institut Carnot ESP (énergie et Système de Propulsion) et sur de fortes collaborations ancrées sur le territoire normand avec les pôles MOVE’O, NAE ou la filière énergies Normandie ;
  • le projet XLChem qui s’appuie sur le Labex SynOrg construit autour de 2 UMR normandes (COBRA à Rouen et LCMT à Caen) et rassemble 200 personnels de recherche. Il représente le plus grand laboratoire français de synthèse organique tourné vers la méthodologie de synthèse pour des applications en sciences du vivant. La recherche partenariale, se fait en particulier au travers de 2 laboratoires communs, et via le Tremplin Carnot I2C (Innovation Chimie Carnot) labellisé fin 2016, sur un territoire connu comme étant le premier bassin européen de développement et de production de molécules pharmaceutiques (Pôle Pharma). Ce projet s’appuie sur une école doctorale unique et sur d’intenses relations avec les Universités britanniques nouées dans le cadre de précédents programmes européens Interreg et au travers de partenariats forts en recherche avec des laboratoires européens, japonais, canadiens et américains ;
  • le projet nEURoTRANS-missION porte sur le Cerveau et de ses interfaces et plus précisément sur des problématiques de neuro-inflammation (accidents vasculaires cérébraux, sclérose en plaques, …) en incluant les aspects précliniques, cliniques, business et formation. Il rassemble 250 chercheurs, des cliniciens des CHU de Caen et Rouen, des plateformes académiques, 8 entreprises ainsi que des associations de patient. Il concerne 11 équipes au sein d’UMR_S INSERM mais également la plateforme d’imagerie CYCERON, UMS CNRS. L’objectif du projet est de développer une recherche et une formation translationnelles unique en Europe et ayant pour ambition “de raccourcir le temps entre la paillasse et le lit du patient” Il est d’emblée porté à la dimension internationale avec une collaboration étroite avec l’université de Manchester, qui sera partenaire de ce projet ;
  • le projet MINMACS fédère les forces en sciences du numérique et en mathématiques. Ce pôle peut s’appuyer sur une excellence reconnue par 6 IUF, 1 ERC, plus de 300 chercheurs. Il s’appuie sur une école Doctorale unique, le CRIANN membre de l’EQUIPEX Equip@Meso et d’un savoir-faire indéniable dans le domaine de la création de start-up (le GREYC est le deuxième laboratoire de l’INSIS en termes de création de start-up) mettant en évidence la présence d’une chaine complète depuis le concept jusqu’au transfert. L’objectif est de préparer un continuum recherche-transfert-formation sur le domaine Maths-STIC dans les spécialités reconnues : informatique mathématique (biométrie, algorithmique…) et sciences des données (calcul scientifique, analyse d’image…) ;
  • le projet DOCEDITNUM+ concerne l’édition numérique. Il s’appuie sur des dispositifs nationaux reconnus (EQUIPEX BIBLISSIMA) et des consortiums de la TGIR HUMANUM avec plus d’une vingtaine de projets de contenus en cours sous la forme d’une nurserie de projets ainsi que sur l’infrastructure nationale NUMEDIF dont Caen assure la partie chaine d’édition et a déjà formé plus de 300 personnels en France et plusieurs dizaines à l’étranger, en connexion avec OPEN EDITION. Il repose en particulier sur le pôle pluridisciplinaire de la MRSH et sur un programme CPER soutenu par le CNRS. Il rassemble plus de 60 ETP aux interfaces SHS et STIC. L’objectif du projet est ici de produire et de mettre à disposition de la communauté de chercheurs, des ensembles de méthodes et d'outils tels qu’une nouvelle génération de la chaine d'édition METOPES qui est déjà le standard français afin d’accroître sa diffusion à l'international et d’amplifier son intégration avec les dispositifs de l'EQUIPEX OPEN EDITION.
La réponse à ces différentes propositions d’EUR (présentées au Conseil Académique de Normandie Université les 24 avril et 26 juin 2017) ne sera connue qu’au mois d’octobre 2017.


NORMANDIE UNIVERSITÉ - ESPLANADE DE LA PAIX / CS 14032 / 14032 CAEN CEDEX 5